matériel de Radiologie, scanner, IRM et mammographe, imagerie médicale

Généralités sur les examens

Principe des examens, prendre rendez-vous, se préparer pour le jour de l'examen.

Radiologie interventionnelle

Prendre rendez-vous, agenda ouvert et stylo

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Pour demander un rendez-vous, vous devez disposer à vos cotés de l’ordonnance ou du courrier de votre médecin.

Les rendez-vous peuvent se prendre :

Comment s’y rendre ?

Si vous vous guidez par GPS, veuillez indiquer : Avenue du 8 Mai 1945

Afficher le plan





Adresse du point de départ invalide. Merci de préciser votre adresse de départ dans le champ « Point de départ », en utilisant le même format que l’adresse figurant dans le champ « Destination ».

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte…

LE JOUR DE L’EXAMEN

A votre arrivée, vous vous présenterez au secrétariat afin de vous faire enregistrer.
Vous patienterez en salle d’attente avec les examens antérieurs en votre possession et les produit qui vous auront été éventuellement prescrits lors de la prise du rendez-vous.

Pour en savoir plus, merci de consulter la rubrique INFOS PRATIQUES

ARTHRO-SCANNER ET INFILTRATIONS ARTICULAIRES

Arthrographie du genou

Arthro-scanner du genou

Arthrographie de l'épaule

Arthro-scanner de l’épaule

Arthrographie du poignet

Arthro-scanner du poignet

VOTRE EXAMEN EN DÉTAIL

L’examen est réalisé en deux temps. Un temps arthrographique et un temps scannographique :

Le premier temps de l’examen a lieu au Centre de Radiologie de Varennes. Il consiste à injecter un produit de contraste à l’intérieur d’une articulation afin d’étudier son contenu et l’état de certaines structures adjacentes.

La piqûre, sous contrôle télévisé est le seul moment désagréable de l’examen. Elle est suivie par l’injection du produit de contraste qui est indolore.
Différents clichés radiologiques sont pris. La prise de ces clichés dure entre 5 et 10 minutes suivant les articulations.

Elle est poursuivie par la réalisation du scanner : vous devrez vous rendre sur le site du Scanner de la Faïencerie.

Comment s’y rendre ?

Afficher le plan





Adresse du point de départ invalide. Merci de préciser votre adresse de départ dans le champ « Point de départ », en utilisant le même format que l’adresse figurant dans le champ « Destination ».

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte…

Le produit de contraste se résorbera spontanément en quelques heures.

Cet examen est parfois couplé à une injection intra-articulaire de corticoïde (indolore) pour réduire l’inflammation et calmer les douleurs.

Risques potentiels

Ces complications sont tout à fait exceptionnelles :

  • Risque d’allergie : En cas d’antécédent allergique, il vous sera prescrit au préalable une prémédication adaptée
  • En cas d’allergie à l’iode, la désinfection de la peau est réalisée à l’aide d’un produit non iodé utilisé en chirurgie
  • Risque d’infection
  • Risque d’hémorragie si vous avez un trouble de la coagulation
  • Risque de malaise vagal

Avant l’examen

Il ne faut pas être à jeun. Nous vous demandons de vous faire accompagner.
N’oubliez pas d’apporter vos anciennes radiographies, scanner ou IRM.
Prévenez-nous lors du rendez-vous et le jour de l’examen si :

  • Vous êtes enceinte ou si vous risquez de l’être au moment de l’examen radiologique : il faudra alors repousser l’examen
  • Vous avez une anomalie de la coagulation sanguine ou si vous êtes sous anticoagulants
  • Vous avez eu une infection récemment (fièvre)
  • Vous avez tendance à perdre connaissance lors des piqûres
  • Vous êtes allergique (asthme, eczéma, allergie alimentaire ou médicamenteuse, réaction lors d’un précédent examen avec injection d’iode)

Pendant l’examen

Suivez bien les recommandations du Radiologue et du Technicien Manipulateur.
Lors de la prise de clichés, essayez de rester immobile.

Après l’examen

Ne pas trop vous servir de l’articulation dans les 48 heures suivantes : éviter le sport ou une activité physique soutenue. Cela permet d’éviter douleur et épanchement.

Si des douleurs surviennent durant la journée et notamment le soir de l’examen, n’hésitez pas à recourir aux médicaments antalgiques et anti-inflammatoires que votre médecin vous a déjà prescrits et à poser une vessie de glace sur l’articulation sensible.

Dans la très grande majorité des cas, de telles mesures viennent à bout des douleurs. Si des douleurs, un gonflement de l’articulation ou une fièvre persistaient ou survenaient dans les jours qui suivent, il faut nous appeler ou appeler votre Médecin traitant sans délai. En effet, toute ponction comporte un très faible risque d’infection. Nous prenons toutes les précautions d’asepsie afin de l’éviter.

ARTHROGRAPHIE ARTICULAIRE POSTÉRIEURE LOMBAIRE OU FORAMINALE POUR INJECTION INTRA ARTICULAIRE DE CORTICOÏDES

Infiltration lombaire articulaire postérieure

Infiltration lombaire articulaire postérieure

Infilration foraminale lombaire gauche

Infilration foraminale lombaire gauche

Infiltration lombaire articulaire postérieure

Infiltration lombaire articulaire postérieure

Infiltration foraminale lombaire droite

Infiltration foraminale lombaire droite

VOTRE EXAMEN EN DÉTAIL

Cet examen a pour but de soulager vos lombalgies ou vos lombo-sciatalgies.

Il s’agit de l’injection d’un médicament anti-inflammatoire (corticoïde retard) dans une articulation située à l’arrière des vertèbres.

L’effet anti-inflammatoire et donc antalgique sera optimum car l’injection est ciblée. Comme toute thérapeutique, le résultat clinique ne peut être assuré à 100% 

Après désinfection soigneuse de la peau et protection par champ stérile, une aiguille fine est placée sous contrôle radioscopique dans l’articulation. Arrivé en place, on injecte le produit de contraste iodé afin de vérifier, grâce à une radiographie (arthrographie), que l’on est bien dans l’articulation. On peut alors injecter le corticoïde.

Une autre technique consiste à réaliser une infiltration foraminale au moyen d’une épidurographie à visée elle aussi thérapeutique. L’aiguille de ponction est mise en place dans l’espace épidural. La bonne position de l’aiguille est vérifiée par l’injection de produit de contraste. Cette épidurographie permet de s’assurer de l’absence de passage vasculaire du produit de contraste. Une telle éventualité contre-indique de façon formelle l’injection de corticoïde (risque de complication neurologique exceptionnelle mais grave).

Si le produit de contraste reste bien dans le secteur épidural on procède alors à l’injection de corticoïde puis l’aiguille de ponction est retirée.

Des clichés seront pris durant l’examen et vous seront délivrés avec le compte-rendu de l’examen.

Risques potentiels

Ces complications sont tout à fait exceptionnelles :

  • Risque d’allergie : En cas d’antécédent allergique, une prémédication est nécessaire et vous sera préalablement prescrite lors de la prise du rendez-vous
  • Risque d’infection
  • Risque d’hémorragie si vous avez un trouble de la coagulation ou un traitement anticoagulant
  • Risque de malaise vagal (ne pas venir à jeun)
  • Risque neurologique

Avant l’examen

Il ne faut pas être à jeun. Nous vous demandons de vous faire accompagner.
N’oubliez pas d’apporter vos anciennes radiographies, scanner ou IRM.
Prévenez-nous lors du rendez-vous et le jour de l’examen si :

  • Vous êtes enceinte ou si vous risquez de l’être au moment de l’examen radiologique : il faudra alors repousser l’examen
  • Vous avez une anomalie de la coagulation sanguine ou si vous êtes sous anticoagulants
  • Vous avez eu une infection récemment (fièvre)
  • Vous avez tendance à perdre connaissance lors des piqûres
  • Vous êtes allergique (asthme, eczéma, allergie alimentaire ou médicamenteuse, réaction lors d’un précédent examen avec injection d’iode)

Après l’examen

Une période de repos stricte de 12 heures est nécessaire. La diminution de la douleur survient progressivement.
Si des douleurs anormales ou une fièvre persistaient ou survenaient dans les jours qui suivent, il faut nous appeler ou appeler votre Médecin traitant sans délai. En effet, toute ponction comporte un très faible risque d’infection. Nous prenons toutes les précautions d’asepsie afin de l’éviter.

PONCTION LAVAGE DE CALCIFICATION DE L’ÉPAULE

Calcifications des tendons de l'épaule

Calcifications des tendons de l’épaule

VOTRE EXAMEN EN DÉTAIL

Ce geste est indiqué quand une calcification s’est formée et incrustée dans un des tendons de l’épaule, ce qui provoque d’importantes douleurs irradiantes vers le bras, souvent nocturnes, ainsi qu’une limitation des mouvements de votre épaule.

L’examen consiste à retirer, à l’aide d’une ou de deux aiguilles, la majeure partie de cette calcification ou a en amorcer la dissolution.

On pratique d’abord une anesthésie locale, puis guidé par la radioscopie télévisée (ou sous contrôle échographique), on place la pointe de l’aiguille ou des aiguilles au sein de la calcification. Par ces aiguilles, on « lave » et on aspire la calcification avec le produit anesthésique. Ce produit anesthésiant dissout partiellement le calcium.

En fin d’examen, l’injection d’un corticoïde permet de prévenir une douleur excessive dans les jours qui suivent ce geste.

Risques potentiels

Ces complications sont tout à fait exceptionnelles :

  • Risque d’allergie : En cas d’antécédent allergique, il vous sera prescrit au préalable une prémédication adaptée
  • En cas d’allergie à l’iode, la désinfection de la peau est réalisée à l’aide d’un produit non iodé utilisé en chirurgie
  • Risque d’hémorragie si vous avez un trouble de la coagulation
  • Risque de malaise vagal

Avant l’examen

Il ne faut pas être à jeun. Nous vous demandons de vous faire accompagner.
N’oubliez pas d’apporter vos anciennes radiographies, scanner ou IRM.
Prévenez-nous lors du rendez-vous et le jour de l’examen si :

  • Vous êtes enceinte ou si vous risquez de l’être au moment de l’examen radiologique : il faudra alors repousser l’examen
  • Vous avez une anomalie de la coagulation sanguine ou si vous êtes sous anticoagulants
  • Vous avez eu une infection récemment (fièvre)
  • Vous avez tendance à perdre connaissance lors des piqûres
  • Vous êtes allergique (asthme, eczéma, allergie alimentaire ou médicamenteuse, réaction lors d’un précédent examen avec injection d’iode)

Pendant l’examen

Suivez bien les recommandations du Radiologue et du Technicien Manipulateur.
Lors de la prise de clichés, essayez de rester immobile.

Après l’examen

Il vous est conseillé de ménager votre épaule et de poser une vessie de glace aussitôt rentré chez vous. Cela permet d’éviter douleur et épanchement.

Un document explicatif vous sera remis en fin d’examen.

Si des douleurs, un gonflement de l’articulation ou une fièvre persistaient ou survenaient dans les jours qui suivent, il faut nous appeler ou appeler votre médecin traitant sans délai. En effet, toute ponction comporte un très faible risque d’infection. Nous prenons toutes les précautions d’asepsie afin de l’éviter.

Plus tard

Une radiographie de l’épaule sera réalisée entre un et deux mois plus tard pour évaluer le résultat radiologique et surtout clinique (disparition des douleurs et mobilité normale de votre épaule). Vous serez conseillé(e) en cas de douleurs résiduelles ou de récupération incomplète de la mobilité, et il vous sera indiqué comment éviter dans la mesure du possible la récidive.

AUTRES INFILTRATIONS

D’autres articulations ou espaces anatomiques peuvent bénéficier des mêmes techniques arthrographiques et/ou arthroscannographiques avec ou sans infiltration de corticoïdes :

  • Espace sous acromial de l’épaule
  • Coude
  • Poignet
  • Doigts
  • Genou
  • Cheville…

Les procédures sont sensiblement le mêmes que celles précédemment décrites et nous restons naturellement à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

Pour en savoir plus sur la radiologie interventionnelle, vous pouvez consulter l’article wikipedia suivant : Radiologie interventionnelle.

Page mise à jour le : 08/02/2013